What's new

Propositions sur l'amélioration de cette boîte

Est-ce que ton amie-Duong Thom- est une étudiante de l'institut polytechnique de Hanoi,dans la filière:Agro-alimentaire?
Je m'intéresse bcp à vinification et brasserie, mais aussi à la microbiologie industrielle, je peux contacter avec Duong Thom par YM? Mon id: ledoanthanhlam.
Merci de partager les informations.
 
Các đồng chí cứ việc phát triển, còn món tiếng việt chuyên ngành nữa, có ai phát triển ko ? :D

Lúc nào chat cho mình xin một chân ngồi tập đọc với nhé.
 
Minh cắp sách sang nhà bác Hưng học cùng tiếng pháp đi,chắc bác Hưng cũng đang học từ đầu đó, dễ học cùng nhau hơn ?:idea:
 

Nguyễn Xuân Hưng

Administrator
Hay đấy. Các đồng chí đề nghị phát triển nhóm tiếng Pháp chuyên ngành thì tui là người đầu tiên xin tham gia. Vậy mời chủ xị đề ra phương hướng hoạt động?

Chẳng hạn mỗi tuần dịch 1 bản tin chuyên ngành tiếng Pháp. Nếu có mục này xin giao cho tui, tui xin cắp sách đi học các đồng chí ạ.

P/S. Làm từng mẩu ngắn thôi nhé, cả bài dài ngoằng nhìn là thấy ngán rồi :mrgreen:
 
Je trouve que le site http://www.biofutur.com est un bon journal de biologie qui donne des articles et des revues scientifiques. Vous pouvez les consulter tant quand vous appuyez sur " Accès au SOMMAIRE du DERNIER NUMÉRO : VOL ... " .
Si vous intéressez à l'interprète, nous pouvons traduire des articles de ce site chaque semaine.
 
Salut Lam,

D'abord, félicitation pour avoir réussi de reouvir cette boîte. Ensuite, je propose de démarrer par une peptite annonce concernant de biologie ou un extrait d'un des revues , pas toute de suite par un article scientifique...nous serons bientôt en marre...

j'espère que cette boîte attire de plus en plus des personnes.
 
Bonjour tout le monde,

on commence par celui là :

Quand les talents détalent...
Par Anne JOUAN. Publié le 16 octobre 2006
http://www.lefigaro.fr/emploiactu/20061016.WWW000000368_quand_les_talents_detalent.html

Plus de deux millions de Français vivent à l’étranger. La moitié de ceux qui sont installés hors d’Europe est constituée de cadres et d’entrepreneurs.



«JE SUIS un Irlandais, c’est-à-dire un Noir de l’Europe. Je suis né en Irlande, pays du tiers-monde », disait le héros des Commitments, le film d’Alan Parker. C’était en 1991. Il y a encore quelques années, l’Irlande était effectivement plus considérée comme un pays agricole, pauvre et sale que comme une terre d’accueil de cerveaux français. Les temps ont bien changé. Approach People est une agence créée en 2000 et spécialisée dans le placement des Français en Irlande. Cette année, elle fêtera son 1 000e expatrié inséré. « Etant donnée la difficulté pour les jeunes de trouver un premier emploi en France, ils viennent chercher et trouver du travail ici », analyse Laurent Girard-Claudon, le fondateur et PDG.



En majorité diplômés bac + 5 ou bac + 8, ils sont ingénieurs en informatique, comptables ou vendeurs de haut niveau. Nombre d’entreprises, en particulier américaines installées en Irlande, sont demandeuses de personnel français puisque certains de leurs services sont entièrement gérés par des Français sur place. C’est le cas d’IBM, Bell, Microsoft, Apple ou Hertz. Bilan : en dix ans, la population française en Irlande a plus que quadruplé.


à suivre....
 
Ton article  n'est pas interessé parce qu'il ne concerne pas à la science, sur tout la biologie.
Et maintenant , je vous donne un article scientifique qui parle de la génome et les arbres:

Le génome du peuplier dévoile sa structure
Institut national de la recherche agronomique - Université de Gand (Belgique) -Université Henri Poincaré de Nancy


Un consortium international publie la première séquence complète du génome d’un arbre, le peuplier (Populus), et l’analyse de ses caractéristiques principales. Cette essence, déjà connue pour sa grande valeur économique et son intérêt environnemental, dévoile aujourd’hui sa structure génomique et les fonctions précises des gènes répertoriés. Les unités de recherche de l’INRA, de l’Université de Gand et de l’Université Henri Poincaré de Nancy qui ont participé à ces travaux contribuent à la compréhension du fonctionnement des arbres et des écosystèmes forestiers et participent ainsi au développement de la filière « bois-énergie ». Ces résultats sont publiés dans le journal "Science" du 15 septembre 2006.
 
Une centaine de scientifiques du monde entier participent à ce premier séquençage complet du génome d’un arbre. Plus de 40 000 gènes exprimés ont été inventoriés, faisant du peuplier un arbre-modèle pour des dizaines de laboratoires. Les résultats détaillés de l’annotation du génome, c'est-à-dire l’attribution de fonctions précises correspondant à certains gènes, sont présentés dans le journal Science du 15 septembre 2006.

Ces travaux sont coordonnés par le "US Department of Energy" et impliquent la fondation "Genome Canada" et le "Umeå Plant Science Center" Suédois et une dizaine d’autres équipes. Trois unités de recherche de l'INRA y participent : une unité INRA/Université Henri Poincaré de Nancy, une unité INRA associée à l'université de Gand en Belgique et une unité d’Orléans.

Des fonctions génomiques spécifiques aux arbres

L'analyse experte des familles de gènes du peuplier a mis en évidence une spécialisation de plusieurs fonctions physiologiques qui distinguent cet arbre des plantes herbacées telles que Arabidopsis dont le génome a été séquencé en 2000.

Les protéines impliquées dans les réactions de défense face aux multiples ravageurs et parasites auxquels ces plantes pérennes sont exposées durant leur longue vie sont extrêmement abondantes, ce qui contribue à améliorer la résistance des arbres.

De même, les  familles de gènes impliquées dans les processus d'échange et de transport sont fortement amplifiées, en relation probable avec la distribution des nutriments dans ces organismes de grande taille.

L’intérêt du peuplier pour la production de « bois-énergie »

Une centaine de gènes impliqués dans la synthèse de composants essentiels du bois que sont la cellulose et la lignine ont été identifiés. Cette connaissance permettra de mieux comprendre la formation du bois en vue de son éventuelle utilisation comme substitut aux énergies fossiles.

Une nouvelle étape pour la biologie végétale

Les technologies et outils d’analyse élaborés pour ces travaux ont  permis la création de communautés de biologistes et l’élaboration de démarches scientifiques qui pourront être réinvesties de façon efficace dans d’autres recherches de même type. Sur la base des outils technologiques et des méthodes originales développées autour du génome du peuplier, les biologistes envisagent de séquencer d’autres essences forestières, comme le chêne ou l’eucalyptus.

Référence :

- "A genome of black cottonwood, Populus trichocarpa". Science, 15 septembre 2006, Vol. 313, No 5793.

Liens utiles :

- The International Poplar Consortium : http://www.ornl.gov/sci/ipgc/ ?

- DOE Joint Genome Institute (JGI) : http://www.jgi.doe.gov ?

- Genome Canada : http://www.genomecanada.ca/ ?Anie Perrault, ?aperrault@GENOMECANADA.CA

- Genome British Columbia : http://www.genomebc.ca/ ?

- Umeå Plant Science Centre : http://www.upsc.nu/ ?

- Stanford Human Genome Center : http://www-shgc.stanford.edu ?

- Department of Plant Systems Biology and INRA-associated laboratory at Ghent University : http://www.psb.ugent.be/ ?

Source: http://www.inra.fr/presse/genome_peuplier_devoile_sa_structure
 

Similar threads

Facebook

Top